venerdì 18 settembre 2015

Le citoyen du monde

La dépendance à la télévision que j’ai contracté ces dernières années a outrepassé les frontières nationales et s’est orientée vers les centaines de chaînes disponibles sur le satellite.
C’est ainsi que j’ai eu la possibilité d’accéder à un observatoire privilégié, grâce auquel interpréter la réalité selon des critères qui, néanmoins, ont peu à voir avec celle-ci (même si parfois la situation internationale influence le nombre de chaînes, comme le montrent les nouveaux réseaux en kurde o les chaînes ukrainiennes en anglais).

Étant un téléspectateur compulsif, j’ai voulu deviner comment un extraterrestre pourrait interpréter la réalité humaine uniquement sur la base de ce qui passe à la télévision. Voici les résultats.

Premièrement, le visiteur interstellaire devrait identifier le citoyen moyen du monde comme musulman. En effet, il est incontestable la nette prépondérance de l’islam sur toutes les autres religions (au niveau télévisé, bien sûr).
Par ailleurs, dans le camp chrétien le catholicisme est à court de munitions (Noursat, Telepace...), tandis que exerçant une forte influence les prédicateurs protestants en complet (ou directement en manches de chemise), qui pourraient difficilement donner une impression de religiosité (et surtout pas à un extraterrestre).
Le chercheur venu de l’espace, habitué à cataloguer le comportement humain en catégories schématiques, ne pourrait qu’identifier les prêtres universels dans ces clercs barbus et emmitouflés. 
Les autres, au contraire, seront répertoriés dans le groupe des télévendeurs, qui représentent la deuxième catégorie dominante dans le microcosme télévisé.

Par la quantité de marchandises mises en circulation (apparemment sans aucune médiation), l’extraterrestre peut augurer que l’être humain est un acheteur compulsif et paresseux, qui possède de ressources économiques importantes.
Même en supposant que les extraterrestres avaient un concept de « argent », de toute façon cela serait compliqué à expliquer comme les terriens se procurent de quoi survivre. Le portrait de la vie humaine offert par la télévision est en effet celui de personnes occupées à gérer affres du cœur ou une énorme quantité de temps libre.

La troisième catégorie d’émissions télévisées, après le sermon en direct et le téléachat, c’est en fait la télénovela : la vie dans les feuilletons télévisés oscille, comme un pendule, de un adultère à l’autre, et cette force a conquis le monde entier (Afghanistan, Thaïlande, Chypre, Dubaï).

Le dernier élément qui complète l’existence du citoyen moyen universel c’est le football. Je ne parle pas du sport en général, mais seulement de cette forme de compétition qui a hérité les vertus du culte, du théâtre et de la guerre. On ne veut pas parler ici dun parallèle entre la religion et le football, car cela impliquerait un déclin de la pratique religieuse, qui se produit uniquement dans des secteurs des sociétés européennes. La comparaison d’un match de football et d’un service religieux, peut apparaître acceptable seulement dans une partie de l’hémisphère ; dans le reste du monde, les domaines sont toujours délimités.

En conclusion, si l’extraterrestre devait identifier dans une personne réelle le citoyen moyen du monde, je pense que, à la lumière des éléments mis en évidence, le choix doit tomber sur Karim Benzema, l’avant-centre au Real Madrid. Il est musulman (de ceux que les journaux appellent « modérés ») ; il est riche  (et sa richesse est augmentée par les recettes publicitaires) ; il n’a pas une ethnie bien définie (il pourrait faire le tour du monde sans se faire remarquer) ; il a une vie privée dynamique (il est impliqué dans des scandales sexuels et dans quelques querelle de famille).
En outre, tout en étant un champion, Benzema possède cette aurea mediocritas nécessaire pour préserver l'équilibre entre les différents univers : le football, la religion, le commerce et la famille.

Paraphrasant Curzio Malaparte, c’est la destinée de la Terre de devenir Benzema, à moins d'un renversement de tendance (au niveau télévisé, bien sûr). 

Nessun commento:

Posta un commento

Nota. Solo i membri di questo blog possono postare un commento.